Arielle Dombasle wikipédia, biographie, épouse, origine, mari, nouveau compagnon, taille, enfant et plus

Apparence Physique d'Arielle Dombasle

Arielle Dombasle (son nom complet est Arielle Laure Maxime Sonnery) est une chanteuse, actrice, réalisatrice et mannequin française originaire des États-Unis. Elle a notamment interprété Pauline at the Beach d’Eric Rohmer (1983) et The Blue Villa d’Alain Robbe-Grillet (1995). Parmi ses oeuvres, on compte Sans Soleil (1983) de Chris Marker, Tokyo Days (1988) et The Owl’s Legacy (1989). Elle joue aussi dans la mini-série de 1984 Lace et sa suite de 1985 Lace II et apparaît en tant qu’invitée dans Miami Vice. Depuis 1978, elle a fait paraître vingt et un singles et dix albums et réalisé quatre films.

Wikipédia, biographie d’Arielle Dombasle 

Arielle Dombasle
Arielle Dombasle

Origine

Arielle Dombasle est originaire Hartford, Connecticut, aux États-Unis.

Apparence physique, taille, âge d’Arielle Dombasle 

Arielle Dombasle taille

Dombasle mesure 1m68 et pèse 50kg

Ses mesures corporelles sont les suivantes : 86-63-91 cm

Arielle Dombasle âge

Elle est née le 27 avril 1955 – Taureau

Arielle Dombasle apparence physique

Ses cheveux sont blonds et ses yeux sont verts

Famille, ethnicité et relations d’Arielle Dombasle 

Famille – parents, frères et sœurs

Elle est la fille de Jean-Louis Melchior Sonnery de Fromental, facteur de soierie, et Françoise Garreau-Dombasle. Elle est issue d’immigrants franco-américains au Mexique en vertu du mandat diplomatique de son grand-père. Le nom de famille est donné en 1912 quand le grand-père de Dombasle, René Sonnery (1887-1925), industriel lyonnais, épouse Anne-Marie Berthon du Fromental. Arielle a pris le pseudonyme d’Arielle Dombasle en souvenir de sa mère qui est morte quand elle avait 36 ans. Elle a grandi dans la religion catholique.

Dombasle et son frère Gilbert ont été élevés au Mexique par leurs grands-parents maternels à la suite du décès de leur mère en 1964. Elle est allée à l’école secondaire franco-mexicaine. Elle a également grandi dans le Château de Chaintré, la propriété familiale Sonnery près de Mâcon, Saône-et-Loire. Son grand-père maternel, Maurice Garreau-Dombasle, était un ami intime et un conseiller de Charles de Gaulle et a été ambassadeur de France au Mexique. Sa grand-mère maternelle était Man’ha Garreau-Dombasle (née Germaine Massenet, 1898-1999), une écrivaine et poète qui a traduit en français les œuvres de Rabindranath Tagore et qui était une amie de longue date de l’écrivain de science-fiction Ray Bradbury. qui a consacré son roman de 1972 L’arbre d’Halloween.

Relation d’Arielle Dombasle : mari, épouse, compagnon, copain et enfants

Premier mariage le 18 décembre 1976 avec le dentiste Paul Albou (celui-ci ayant 32 ans de plus que lui) dont elle a divorcé en 1985, Arielle Dombasle épouse en secondes noces le 19 juin 1993 Bernard-Henri Lévy, à Saint-Paul-de-Vence sur la Côte d’Azur.

Elle était précédemment mariée au Dr. Paul Albou, décrit par Vanity Fair comme un « dentiste de société de play-boy, 32 ans son aîné.

Arielle Dombasle (Compagnon de Bernard-Henri Lévy)

Dombasle est la troisième épouse de l’écrivain Bernard-Henri Lévy. Ils se marient le 19 juin 1993 à Saint-Paul-de-Vence sur la Côte d’Azur où ils possèdent une villa. Elle est accompagnée de deux beaux-enfants, Antonin-Balthazar Lévy et Justine Lévy, romancière.

Bernard-Henri Lévy et Arielle Dombasle
Bernard-Henri Lévy et Arielle Dombasle

Carrière

Dombasle entame une carrière d’actrice et de chanteuse après avoir fréquenté le Conservatoire International de Musique à Paris et étudié au Mexique. Dombasle s’est produit dans plusieurs productions hollywoodiennes, mais il a surtout joué en français, contrairement à ses albums qui sont principalement en espagnol et en anglais. Elle est réalisatrice de quatre films, Blue Pyramids, Hunt-Crossover, Opium et Alien Crystal Palace. Une fois, elle a décrit son propre regard comme « une danseuse de cheval fou ».

En 2006, elle fait paraître les deux albums Amor Amor et C’est si Bon aux Etats-Unis. En septembre 2006, elle se produit aussi trois soirs de suite au Supper Club de New York devant Michael Douglas, John Malkovich, Lauren Bacall, Salman Rushdie, Andrée Putman et Charlie Rose. Ce dernier invite Arielle Dombasle à faire la promotion de ses disques sur The Charlie Rose Show.

Arielle Dombasle fait alors paraître plusieurs albums en France ; Glamour à Mort !, Diva Latina, Arielle Dombasle d’ERA et La Rivière Atlantique en compagnie du rocker français Nicolas Ker.

Dombasle s’est jointe à Grands Chefs en janvier 2016.

La même année, Arielle Dombasle fait paraître son parfum, The Secret of Arielle, à Mauboussin.La campagne de promotion a été mise en place par l’artiste français Leonardo Marcos.

Dombasle est le premier participant confirmé à la huitième saison de Danse avec les étoiles (version française de Danse avec les étoiles).

En 2018, avec Mareva Galanter, Inna Modja et Helena Noguerra, Arielle Dombasle recrée la formation française Les Parisiennes.

Deux ans plus tard, en 2020, Arielle Dombasle annonce la sortie d’un second album en collaboration avec Nicolas Ker, intitulé Empire. L’album, dont la sortie était prévue pour le 24 avril 2020, a été reportée au 16 juin 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

Théâtre

  • 1979 : La Fugue de Francis Lacombrade et Bernard Broca, musique Alexis Weissenberg, mise en scène Jean-Claude Brialy, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1979 : La Petite Catherine de Heilbronn d’Heinrich von Kleist, mise en scène Éric Rohmer, Maison de la culture de Nanterre
  • 1985 : Retour à Florence d’après Henry James, adaptation Jean Pavans, mise en scène Simone Benmussa, théâtre Renaud-Barrault
  • 1991 : L’Absolu naturel d’après Goffredo Parise, mise en scène Simone Benmussa, théâtre Renaud-Barrault
  • 1991 : L’as-tu revue ?, mise en scène Olivier Benezech, Opéra-Comique
  • 1992 : Le Jugement dernier de Bernard-Henri Lévy, mise en scène Jean-Louis Martinelli, théâtre de l’Atelier
  • 2003 : La Belle et la Toute Petite Bête de Jérôme Savary, Opéra-Comique
  • 2008 : Don Quichotte contre l’Ange bleu de Jérôme Savary, théâtre de Paris
  • 2013 : El Tigre d’Alfredo Arias, mise en scène de l’auteur, théâtre du Rond-Point
  • 2017 : Folle Amanda, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Marie-Pascale Osterrieth, théâtre de Paris
Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.